Violences conjugales et intrafamiliales : les mesures du gouvernement

https://stop-violences-femmes.gouv.fr/

Les victimes de violences conjugales et parentales pourront donner l’alerte  par SMS au 114.

Le SMS devra être adressé au 114. Les opérateurs derrière ce SMS d’urgence préviendront ensuite les forces de l’ordre en leur transmettant les coordonnées de la victime.

 

Le Gouvernement a pris plusieurs mesures pour protéger les personnes victimes de violences conjugales et les enfants exposés à des violences familiales. Depuis le début du confinement imposé pour lutter contre le covid-19 en France, les violences ont augmenté de 32%. Face à cette hausse, le gouvernement, a annoncé la mise en place d’un dispositif d’alerte. Les femmes victimes de violences, pourront se rendre en pharmacie, elles bonifieront d’une prise en charge immédiate par les services de police ou de gendarmerie, mais aussi elles pourront se rendre dans des points d’accompagnements éphémères mis en place dans les centres commerciaux. Une plate-forme est mise en place (arrêtonslesviolences.gouv.fr) ou par téléphone au 3919 sur laquelle 24h/24, 7 jours/7, vous avez des policiers et des gendarmes formés qui prennent des signalements, qui lancent des enquêtes et des interventions en matière de violences conjugales.

Numéros d’appels

La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes, pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d’assistance et de conseils, demeure opérationnelle, 24 heures sur 24, sur arretonslesviolences.gouv.fr. Elle permet de dialoguer anonymement avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles. Chacun peut diriger les victimes de violences conjugales vers cette plateforme.

Le 3919, numéro d’écoute national pour les femmes victimes de violences, reste opérationnel du lundi au samedi de 9h à 19h.

Il est également désormais possible pour les personnes victimes de violences conjugales de donner l’alerte dans une pharmacie, qui avertira directement les forces de l’ordre.

Le 119, numéro d’appel pour l’enfance en danger, est joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en priorisant les appels d’enfants.

Les lignes téléphoniques de première urgence sont maintenues : les 17 et 112 (police et gendarmerie), le 18 (pompiers), le 15 (SAMU).

La Voix De l’Enfant : 01 56 96 03 00

L’enfant Bleu – Enfants maltraités : 01 56 56 62 62

Colosse aux pieds d’argile : 07 50 85 47 10

Stop maltraitance / Enfance et Partage : 0 800 05 1234

Enfin, face au risque de burn out parental notamment lorsqu’un un enfant ou un bébé ne cesse de pleurer, des conseils existent :

  • Rompre l’isolement : joindre un proche ou quelqu’un de confiance au téléphone
  • Atténuer le sentiment de persécution par le bruit des pleurs : allumer la radio ou la télévision
  • Consulter le « guide des parents confinés : 50 astuces de pro » publié par le Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, disponible sur www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/publications/droits-desfemmes/autres/guide-des-parents-confines-50-astuces-de-pro/ external link
  • Laisser l’enfant en sécurité dans son lit quitte à le laisser pleurer
  • Demander de l’aide par tous les moyens, y compris en contactant son médecin traitant son pédiatre, ou en appelant le 15

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GOUVERNEMENT

X