Les violences sexuelles dans le sport

Retrouvez ici toute la documentation concernant

les violences, discriminations et incivilités

La FFKMDA était présente à la première Convention Nationale de Prévention des Violences Sexuelles dans le Sport, organisée par le ministère des Sports, le CNOSF et le CPSF, en présence du ministère de la Justice, le secrétariat d’État à l’Égalité femmes hommes et le secrétariat d’État à la Protection de l’enfance. Elle s’est tenue le vendredi 21 février 2020 au CNOSF. 

 

L’ensemble des acteurs a fermement condamné les violences, en particulier sexuelles, qui ont secoué le monde du sport ces dernières semaines et a fait part de sa ferme volonté de les surmonter par des actions collectives et concertées.

 

De nombreux intervenants étaient présents, tels que des sociologues, des inspecteurs généraux, des représentants du Ministère de la Justice, des Présidentes d’Associations, des athlètes, des entraineurs, des gynécologues et endocrinologues.

Voici les différents thèmes qui ont été abordés :

 

  1. Les violences sexuelles dans le sport : état des lieux
  • État des lieux en 2020, au regard du premier état des lieux mené en 2008 : L’enquête de 2008 reste une référence en termes d’état des lieux sur les violences sexuelles dans le champ du sport. A-t-elle été réactualisée depuis 2008 ? Comment l’utiliser en 2020 dans un contexte de libération de la parole ?
  • En quoi le milieu du sport est-il plus vulnérable face aux violences sexuelles ? Peut-on réellement parler d’une plus grande vulnérabilité du champ du sport vis-à-vis-à-vis des violences sexuelles ? Quelles en sont les causes et les conséquences ? Comment les acteurs du sport peuvent-ils se montrer particulièrement vigilants sur la question?
  • Présentation du rapport de l’Inspection Générale sur la problématique. Présentation des constats émis dans ce rapport de l’Inspection Générale de Janvier 2020.

 

  1. Les effets d’une agression sexuelles ou d’un viol sur l’individu
  • Les conséquences judiciaires : Le monde du sport est-il juridiquement exposé aux violences sexuelles ? Existe-t-il une sanction pénale aggravée ? Qui peut y être exposée parmi les acteurs du sport ?
  • Les conséquences psychologiques et physiques : Quels signes une victime peut-elle émettre (sont-ils tous facilement perceptibles ?) ? À partir de quand doivent-ils interpeller ? Que faire à partir de ce moment ?
  • Comment accueillir la parole d’une victime ? Que faire des révélations recues ? Existe-t-il une conduite à tenir dans l’accueil de la parole de l’Enfant ? Comment la gérer au mieux pour celui qui la reçoit ? Comment faire pour que l’accueil de la parole d’un adulte puisse être pour lui une véritable aide et non une nouvelle épreuve ?

3. La relation entraineur/entrainé dans le champ du sport : frein ou moteur ?

  • Témoignage sur ce que peut-être une relation entraîneur/entraîné dans ses aspects positifs et négatifs. Comment trouver le bon équilibre dans le respect de chacune et chacun ? Quels sont les ingrédients pour que la relation entraîneur/entraîné soit une source d’épanouissement mutuelle ? Comment surmonter certaines périodes de « crises » ? La relation entraîneur/entraîné peut-elle tenir et survivre au-delà de la carrière sportive ?
  • Témoignage sur les dérives possibles dans la relation entraîneur/entraîné(e) et leurs conséquences pour l’entraîné(e). Comment percevoir à temps les signes d’une dégradation dans la relation entraîneur/entraîné ? Comment faire face et sortir de cette dégradation avant d’en devenir prisonnier ?

 

  1. Comment l’état agit-il face aux violences sexuelles dans le champ du sport ?
  • Actions engagées par la direction des Sports face aux récentes affaires révélées par la presse et plus largement sur la problématique des violences sexuelles dans le champ du sport. Les actions menées par la DS ces dernières années sur le sujet. La réaction de la DS suite à l’affaire Disclose (état des lieux du suivi du traitement des dossiers). La nécessité de travailler de manière beaucoup plus étroite avec le mouvement sportif sur ces questions qui sont une réalité dans le champ du sport. Une réalité sur laquelle il n’est plus possible de faire l’impasse ou à minimiser. Il en va de la crédibilité de l’ensemble du champ du sport. Tous les acteurs ont donc intérêt à mieux travailler ensemble (objet notamment des ateliers de l’après-midi).
  • Témoignage sur l’expérimentation en cours en CVL sur la vérication de l’honorabilité des éducateurs bénévoles. L’intérêt pour la DR d’avoir été associé à cette phase d’expérimentation et ce que la DR souhaite en retirer pour la suite.
  • Témoignage sur l’expérimentation en cours sur la vérification de l’honorabilité des éducateurs bénévoles. L’intérêt pour la FFF d’avoir été associé à cette phase d’expérimentation et ce que la FFF souhaite en retirer pour la suite. 

 

  1. Comment mieux prévenir les violences sexuelles ? Quelles actions le mouvement sportif et les acteurs associatifs peuvent-il mettre en œuvre ?

Témoignages de quelques acteurs-clés et de leurs rôles respectifs dans la chaîne de prévention et/ou d’accompagnement des victimes : intervention du ministère des Sports (Michel Lafon – Chef du bureau « Éthique et intégrité »), intervention de deux fédérations (Bernard Giudicelli, Président de la FF Tennis et Ophélie Soudre, déléguée intégrité de la FF Tennis, Christian Dullin – Secrétaire général de la FF Rugby), intervention du SNATED (Violaine Blain), de l’association Colosse aux pieds d’argile (Sébastien Boueilh), de l’association Comité Éthique et Sport (Véronique Lebar), et de l’association Les Papillons (Laurent Boyet).

 

————————–

 

Trois axes d’actions majeures ont été présentés par Denis Masseglia, président du CNOSF, à l’issu de cette journée : 

  • L’information et la sensibilisation : il s’agit de diffuser le plus largement possible, à destination des présidents de fédérations et de clubs, des licenciés, des encadrants, des bénévoles, des parents… les outils comportant la définition des faits de violences, notamment sexuelles, qui tombent sous le coup de la loi, les procédures à suivre et les numéros à contacter en cas de problème ; 
  • La formation des acteurs par des structures spécialisées : il s’agit d’outiller les personnes les plus susceptibles d’être confrontées à des faits de violences afin qu’elles sachent comment réagir, comment repérer les signaux faibles, comment mettre en place des actions de prévention, ou encore comment faire un signalement… ;
  • L’accompagnement des fédérations et des clubs sportifs dans la gestion des situations de violences, notamment sexuelles, y compris entre jeunes : il s’agit d’abord de dresser un état des lieux et de constituer un groupe opérationnel chargé, en lien avec la cellule dédiée au Ministère des Sports, de transmettre les signalements, d’orienter les victimes comme les acteurs fédéraux vers les structures d’aide adaptées, de partager les informations et les bonnes pratiques dans la mise en œuvre de plans d’actions fédéraux et de conseillers les fédérations sur les mesures conservatoires et disciplinaires à mettre en œuvre. Ce groupe opérationnel, pourra décider, le cas échéant, que le CNOSF puisse se constituer partie civile.

  • Vidéos des interventions 

https://vimeo.com/showcase/6823219

  • Clips vidéos diffusés durant la convention 

Clip Campagne Start To Talk/Donnons de la Voix – Conseil de l’Europe

https://vimeo.com/262992265

Clip Campagne Start To Talk/Donnons de la Voix – Ministère des Sports

https://vimeo.com/378746554

Le compte rendu de la Convention :

file:///Users/Kevin/Downloads/Convention%20nationale%20pr%C3%A9vention%20des%20violences%20sexuelles_21fev2020.pdf

X